Chi ben comincia…

…é a metà dell’opera (qui bien commence, a fait la moitié de l’ouvre Proverbe Italien).

Il y a quelques temps Livia, grimpeuse romaine ayant débuté l’escalade il y a un peu plus d’un an, pratiquant de façon intermittente et principalement en salle, me contactait pour s’initier aux grandes voies. Avec un niveau annoncé dans le « 6a max en moulinette » je lui ai proposé trois jours dans les gorges du Verdon.

En démarrant de zéro, au cours des ce petit stage elle a montré une réelle progression: si son niveau technique et physique était déjà plutôt honorable pour une presque débutante, elle n’avait en revanche aucune expérience d’escalade dans un cadre « gazeux », descentes en rappel, chemins d’accès/retour escarpés, manips de grande voie.

Au fil des trois voies réalisées (Chlorochose/Sucépé , L’arête de la patte de chèvre , L’arête du belvédère)  elle a appris gérer son appréhension du vide,  installer et utiliser descendeur et nœud autobloquant, et elle a fait ses toutes premières longueurs en tête (y compris l’installation du relais et de l’assurage du second). Elle a aussi découvert que parfois, et d’autant plus en grande voie, grimper est synonyme de profiter de son niveau dans un cadre agréable, alors que la scène grimpesque de Rome est, de mémoire, très axée sur la recherche de la performance pure et l’entrainement (mais d’une façon, il faut le souligner, joyeuse, bruyante, haute en couleur et en humour…Italian Style ♥).

On ne peut pas encore déclarer Livia 100% autonome en grande voie, mais comme dit ce proverbe de notre pays, elle est déjà à moitié de l’oeuvre!

Ci dessous une sélection d’images.

 

Laisser un commentaire