Indiana Jaune

Indiana Jaune à la Maladière est l’une des grandes voies les plus populaires de Haute-Savoie, à cause d’un mix de caractéristiques assez singulier:

  • Un niveau de difficulté « intermédiaire » (6b/c) et adapté à un large panel de grimpeurs
  • Une escalade plaisante, typique de cette falaise: en dehors de quelques passages on ne serre pas trop de microprises et on ne pose pas les pieds sur des adhérences foireuses. Pour autant, ce n’est pas une « échelle » sans intérêt : comme souvent à la Maladière, des nombreuses prises sont « mal orientées » bien que relativement grosses…
  • Marche d’approche relativement rapide (30-40mn)
  • ni trop longue ni trop courte, elle remplit la journée mais il n’y a aucune raison de se presser.
  • Ambiance de paroi grandiose: large et deversante, la Maladière est très impressionnante, et les raides pentes à sa base amplifient la sensation de gaz.
  • En large partie protégée par des imposants devers, la voie ne mouille pas (en dehors de passages faciles au tout début et à la toute fin) et peut être grimpée par presque n’importe quelle météo (attention: en cas de déluge on se mouille bien lors de la marche et des rappels!)

On oublie facilement son principal défaut, la vue pas trop charmante sur l’autoroute et la zone d’activité de Cluses/Magland.

Attention aussi au niveau de la cordée: il s’agit d’une des voies les plus faciles pour atteindre le sommet de la paroi, et on y accède en rappel… Il faut donc être raisonnablement sûrs de pouvoir passer les passages clé des premières trois longueurs.

Pour ma part je l’ai parcourue deux fois, toutes les deux en période de reprise après un arrêt forcé (saison de canyoning, et confinement). Ci dessous quelques images de Nicolas lors de notre visite post-confinement.

Vous voulez vous faire guider par un professionnel dans cette grande voie? Contactez moi sans hésitation!

 

Laisser un commentaire